Mai 24

Les élèves du PEV enflamment le public de l’Oppidum


 Le mardi 23 mai 2017, les élèves des classes de musique du PEV ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors d’un concert exceptionnel qui a mis en lumière tout le travail accompli cette année dans le cadre de la chorale, de l’option musique, et de l’enseignement d’exploration « Arts du son ».

 

Ce sont les élèves de 2nde inscrits en Arts du son qui ont ouvert la soirée avec la chanson à succès Shape on you de l’Anglais Ed Sheeran. Ils ont prouvé qu’ils n’étaient pas seulement des interprètes de talent, mais aussi des compositeurs inspirés, en présentant deux créations très personnelles, deux slams composés par leurs soins.

Ils ont ensuite cédé la place à une chorale enthousiaste, qui a emballé le public avec des reprises d’Oasis, ABBA ou des Beatles, pour le répertoire anglo-saxon, ou de Renaud et Calogero en ce qui concerne la chanson française. Un frisson a parcouru la salle au moment de l’interprétation brillante du Hallelujah de Jeff Buckley, qui a révélé le talent de certains élèves.

Après une entracte où la Maison des Lycéens a officié à la buvette, le public était prêt à déguster la deuxième partie du spectacle, animée par les élèves de l’option musique. Les élèves de Première ont proposé deux grands classiques, le Sud, de Nino Ferrer, et l’Hotel California des Eagles. Ils ont aussi offert deux compositions personnelles sur lesquelles ils avaient travaillé durant l’année scolaire. La première est une variation sur la Lettre à Elise de Beethoven, transformée en un savoureux Texto à Elise, et déclinée à deux voix par Elias et Lucie. La seconde, en anglais, et intitulée Friendship, a offert un beau réaménagement du Canon de Pachelbel.

Il était alors temps de céder la place aux élèves de Terminale, qui ont emballé la salle avec des morceaux endiablés empruntés au répertoire rock et métal. La soirée s’est conclue en beauté sur l’hymne de nos campagnes, interprété par l’ensemble des élèves.

Les spectateurs sont repartis conquis par autant d’énergie, de talent et d’enthousiasme, qu’ont parfaitement su mobiliser les enseignantes, Mmes Cartier et Barbier.

Share