Opération Sciences de l’ingénieur au féminin

si-femininJeudi 24 novembre, le lycée a participé pour la seconde année consécutive à l’opération Sciences de l’ingénieur au féminin.

 

L’opération Sciences de l’ingénieur au féminin est une opération nationale soutenue par le Ministère de l’éducation nationale. Elle a pour objectif de sensibiliser les jeunes filles aux carrières technologiques et scientifiques, et de leur donner de la motivation et de l’ambition dans leur parcours étudiant et professionnel.

Le lycée Paul-Emile Victor a participé pour la seconde année consécutive à cette opération, qui est le fruit d’un travail collectif entre la référente égalité filles-garçon de l’établissement (Alice Lamy), le chef des travaux (Laurent Voisin) et l’ensemble de l’équipe des enseignants de sciences industrielles de l’ingénieur ; en partenariat avec les associations Elles bougent et Elles Jura.

Il nous a semblé nécessaire d’ouvrir pour les jeunes filles de seconde un espace de réflexion sur l’orientation et sur les stéréotypes qui faussent parfois ces choix d’orientation. En effet, si les élèves recoivent tout.e.s des informations sur les différentes filières, les conditions de cette réception ne seront pas les mêmes chez les filles et les garçons en raison des idées reçues qui sont encore très présentes. Les filières sont encore souvent perçues comme masculines ou féminines, ce qui fait que les jeunes ont parfois du mal à se projeter dans certaines études et dans certaines carrières. Cela engendre une très faible mixité dans certaines filières, particulièrement les filières SSI (scientifique option sciences de l’ingénieur) et STI2D (sciences et tehcnologies de l’industrie et du développement durable), mais également les filières L (littéraire), ASSP (accompagnement, soin et service à la personne) ou encore TU (technicien d’usinage) et MEI (maintenance des équipements industriels) également présentes dans l’établissement.

Des marraines sont ainsi venues échanger avec des élèves de seconde qui suivent actuellement des enseignements d’exploration scientifiques. Parmi elles, Véronique Bouvret (ancienne responsable des ressources humaines et directrice juridique dans les secteurs de la lunetterie et des remontées mécaniques), Françoise Buchaillat (responsable qualité chez GUYOTDECOUP), Isabelle Dereu (professeure de sciences industrielles de l’ingénieur, option informations et numérique), Sandrine Grange (directrice des ressources humaines chez DIAGER INDUSTRIE et à l’Union de l’Industrie et des Métiers de la Métallurgie), Valérie Orsat (directrice de l’entreprise JURA ELECTROMECANIQUE), et Véronique Perrenoud (technicienne dans le décolletage de précision, entreprise PERRENOUD).

Nous espérons pouvoir étendre cette réflexion en organisant également des opérations à destination des jeunes garçons qui ont souvent tendance à se censurer au regard des filères littéraires et dans le domaine de la santé et du social.

Site de l’opération: http://www.lessiaufeminin.fr/

si-feminin-2

Share